Mystérieux & envoûtants, crispants mais toujours intéressants : c’est la liste des meilleurs albums de 2019.

(Petit cadeau à venir : les 50 meilleurs albums des années 2010 mais chut!)

Billie Eilish - WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

10/ Billie Eilish – When We All Fall Asleep, Where Do We Go ?

Label : Darkroom / Interscope | Genre : Pop

Je ne sais pas par où commencer en réalité. C’est difficile de croire qu’une si jeune personne ait pu sortir un album d’une telle maturité. Et pourtant c’est le cas. Anti-commercial, froid, glacial, frustrant, merveilleux et touchant à la fois, l’album ne ressemble en rien à ce qu’on pourrait attendre d’une jeune Américaine de 17 ans. Aucun manuel de survie n’existe pour survivre à cette nappe phréatique de sensations étrangères et stimulantes. Malgré une ambiance volontairement inhospitalière, Billie Eilish montre son talent sans fioritures, avec un sens du timing parfait. La pochette flippante ne nous rassure pas, on se retrouve en plein mauvais rêve. Le très célèbre Bad Guy et son clip sous acide, la ballade écorchée Xanny, ou encore le beau Bury A Friend font de cet opus un cadeau inestimable, une fantastique conclusion à cette décennie. Vivement le futur !

Enregistrer

Tyler The Creator - IGOR

9/ Tyler The Creator – IGOR

Label Tyler The Creator – IGOR | Genre : Rap / Hip hop

Après le délicat mais inquiétant Flowerboy sorti en 2017, Tyler The Creator récidive avec encore un autre album, et encore une fois c’est beau. Très beau même. Tout commence fort avec IGOR’S THEME, une longue ballade mélancolique et entraînante avant d’enchaîner sur EARFQUAKE et ses chants d’adolescents profonds et mélodieux. Un album qualitatif avec une pléthore de guests : La Roux, Solange, Kanye West, CeeLo Green. Tout ce joli monde gravitant autour d’un Tyler très inspiré, plus surréaliste que jamais avec ses paroles sortant d’un bad trip sous acide. Après ses raps furieux, place à l’amour avec IGOR. Car Tyler fut amoureux fou, au point d’en mourir, et il décrit précisément ce qu’il a ressenti à ce moment là. S’ensuit des chansons d’une douceur chaude et féminine, avec un Tyler toujours aussi fascinant, montrant plus son côté hip-hop électro que rap. En d’autres termes, je suis conquise.

 

Enregistrer

 

Neneh Cherry - Broken Politics

8/ Nick Cave & the Bad Seeds – Ghosteen

Label : Ghosteen Ltd | Genre : Pop

Tristesse. Le génie Nick Cave perdait tragiquement son fils adolescent, à cause d’une chute de falaise à cause de LSD. Inconsolable, déchiré par le chagrin, l’artiste mit de côté la biture pour expurger sa peine immense dans le très beau Ghosteen. Malgré un côté liturgique, très épuré, il n’est pas rare qu’à l’écoute d’un son l’on retrouve tout le talent de songwriter et de compositeur. Car Nick Cave & The Bad Seeds, c’est plus de 30 d’existence dans la musique, une éternité faite de coups d’éclats et d’albums merveilleux, toujours avant-gardistes, sublimés par Nick Cave et ses talents de magicien. Ici, la fureur n’est pas complètement disparue, elle ressurgit dans un éclat de voix, un son qui vacille, une guitare stridente. Ghosteen est l’histoire d’un deuil impossible, une apparition fantomatique d’un être cher trop tôt disparu. L’agneau de la pochette, symbole religieux, semble insaisissable, mais si proche…

 Liam Gallagher - Why Me? Why Not.

7/ Liam Gallagher – Why Me ? Why Not.

Label : Warner | Genre : Pop Rock

Pourquoi continue-t-on toujours à aimer autant Liam Gallagher? Difficile à dire. Celui qui a 46 ans est apparu tour à tour agaçant, drôle, furieux, et indécrottablement talentueux, renaît ces dernières années grâce à des albums solos subtils et très bien exécutés. Car Liam a encore quelque chose à dire dans une époque dominée par les albums formatés pour Spotify, la trap bas de gamme et les chants de gamins esseulés. Et il ne se prive pas pour enfoncer dans le lard quand quelque chose ne lui plaît pas. Et le mieux, c’est que cela ne prenne pas le pas sur la musique, ce qui n’est pas le cas avec Why Me ? Why Not. Un retour en grâce, avec des inspirations gospel et toujours cet attachement viscéral au rock des sixties et cette voix sineuse, portante et nasillarde impossible à oublier. Le splendide Shockwave, le gospel-like One of Us, ses beaux riffs de guitare sur Now That I Found You. Et je retrouve mon adolescence.

Enregistrer

Anima - Thom Yorke

6/ Thom Yorke – ANIMA

Label : XL Recordings | Genre : Electro

Dans la galaxie Radiohead, impossible d’oublier cette géante bleue qu’est Thom Yorke. Comme libéré de ses chaînes, il récide cette année avec ANIMA (âme en latin). Dans le concept de l’anima, Jung expliquait que cela regroupait tout l’imaginaire de l’homme, ses rêves, ses tourments intérieurs, ses craintes. Yorke, obsédé par les rêves,  se lance à la poursuite de ses rêves perdus. Produit par le talentueux Nigel Godrich (Air, Pavement, Natalie Imbruglia), ANIMA est un chef-d’oeuvre de retenue et de sons parfaitement maîtrisés. Longeant plus du côté de Kid A, l’album laisse découvrir sous sa brume électrique des longues ballades sinueuses où éclatent l’orage. Le beau Last I Heard, avec son prolongement hypnotique, le sombre Twist, le voyage est à la fois souterrain et aérien, avec des bruissements de vie dans cette âme tourmentée. Inquiétant, mystérieux, déroutant, un magnifique album.

Enregistrer

Lizzo - Cus I Love You

5/ Lizzo Cus I Love You

Label : Nice Life/Atlantic | Genre : R’n’B

Trop rares sont les chanteuses à avoir des formes dans une industrie aussi dure pour les femmes que la musique. Combien de starlettes passées sur le billard à coup d’acide hyaluronique et de régimes crash pour un résultat tout pourri? Trop. Alors arrêtons le massacre voulez vous ? Voici la douce et charmante Lizzo, au bagou aussi souple et large que ses formes absolument inconnues dans le milieu de la musique. Dans cet album salvateur, Lizzo parle de ses déboires sentimentaux mais d’un espoir naissant, de l’acceptation de soi et des garces qui en veulent à à son intégrité. Ceux qui se moquaient d’elle ont la mâchoire qui tombe en apprenant que Juice et Truth Hurts sont restés près de 4 semaines dans le BillBoard US, détrônant même une certaine Cardi B… De belles chansons en perspective, beaucoup d’humour et de la positivité, et en cette fin d’année politique, on en a bien besoin !

Enregistrer

DeathByRomy - Love U To Death

4/ DeathByRomy – Love U To Death (EP)

Label : Capitol Records | Genre : Electro Pop

Billie Eilish peut se féliciter d’avoir semé dans son passage des personnalités comme DeathbyRomy (dont elle est proche d’ailleurs). Ces filles, surnommées les « goth girls » ou encore « monsters », se considèrent comme des outsiders et chantent la mort, le suicide, la célébrité, les garçons avec une douceur cruelle. Bien leur en fasse, car Love U – to Death est un EP prometteur, annonciateur d’un futur album qui sera tout aussi bon. La ballade douceâtre Problems, perle de l’album, s’enfonce dans la tête. Le flippant I Feel Like a God, ou s’écharpe des voix robotisées, ou encore Love U to Death, lancinante chanson de désespoir aux sons électroniques sorties d’un cimetière de fantômes. Sa « terror pop » comme elle l’aime à la nommer est un chant de démone qui n’a peur de rien, et qui affronte ses craintes sous un vernis féministe et gracieux. Déroutant mais définitivement attachant.

Enregistrer

SOPHIE - Oil of Every Pearl's Un-Insides

3/ Doja Cat – Hot Pink

Label : Kemosabe / RCA Records | Genre : R’n’B

Ca fait un moment que je vous tanne avec Doja Cat, à juste titre d’ailleurs. Après nous avoir complètement déboussolé avec Mooo !! ou elle raconte qu’elle veut devenir une vache, Doja Cat récidive dans ses délires visuels et sonores. Hot Pink, « rose chaud » pour les non-anglophones (gni), porte bien son titre. L’album est un large éventail de chansons à caractère sexuel chanté d’une voix suave, avec samples de country, pop et électro savamment mélangés. Le style Doja Cat? Des tenus WTF, des clips fous où elle est camgirl avec un robot à gros engin ou se prend pour une femme chat les fesses à l’air… C’est beaucoup de kawaii et de tendresse, pas mal de crêpage de chignons et de blagues grivoises. Un peu comme une Lil Kim sans la chirurgie esthétique… Quid des chansons ? Le bien nommé Cyber Sex, agréable et virevoltant, le plus sérieux Rules, ou encore l’étrange Bottom Bitch. La belle Amala nous a emballés avec son univers barré, c’est le moins qu’on puisse dire…

Enregistrer

Kali Uchis - Isolation

2/ Charli XCX : Charli

Label : Asylum / Atlantic | Genre : Electro Pop

Comme c’est étrange de voir évoluer un artiste dans le temps. J’ai l’impression que c’était hier que je découvrais cette étonnante créature de 16 ans sur MySpace, encore balbutiante, chanter des paroles équivoques surmaquillée et bondissant tel un lièvre. Aujourd’hui, Charli XCX a 27 ans, a enchaîné les albums à succès, les collaborations à succès, bref le succès tout court. Elle a su, chose rare, sauter dans l’indépendant comme dans le mainstream, servant de passerelle entre des genres totalement différents sans que cela vire de bord. Après POP 2, un chef d’oeuvre de rage teen, ou encore le méconnu N°1 Angel, sa fantastique mixtape, Charli est son album le plus personnel, et le plus abouti. Ici, point de Taylor Swift, mais des hits en pagaille : l’étonnant Gone en duo avec Christine And The Queens et son impressionnante danse, 1999 en duo avec Troye Sivan, gros carton sorti l’année dernière. Un vrai feu d’artifice !

Enregistrer

Kaytranada - BUBBA

1/ KAYTRANADA : BUBBA

Label : RCA Records | Genre : Electro / Soul / R’n’B

Je l’ai attendu toute l’année. Ce fut long. J’ai écouté le premier single. Ce fut beau. Et enfin, j’ai écouté l’album. Ce fut magistral. Que dire ? KAYTRANADA est devenu en l’espace de quelques années mon artiste fétiche, celui me fait pâlir, qui me retourne dans tous les sens avec ses samples choisis avec soin, ses collaborations féminines de qualité (Kelela, Kali Uchis, Estelle), et son amour du mélange des genres. Quoi penser ? C’est splendide, merveilleux tout simplement. De l’intro magique Do It, ou encore le superbe 10%, le foudroyant Go DJ, le mécanique Gray Area et son électro R’N’B déroutant. C’est un album parfait aux rouages bien huilés, où le Montréalais confirme ses talents de créateur & d’arrangeur. L’équilibre parfait entre l’ancien & le nouveau, le vintage & le neuf, le jazz & l’électro, les étoiles d’avant & celles de demain. Clairement LA révélation de cette fin de décennie. Gloire à toi, KAYTRANADA !

Enregistrer

EX AEQUO AVEC :

The Chemical Brothers - No Geography

1/ The Chemical Brothers – No Geography

Label : Astralwerks / Virgin / EMI Records | Genre Dance / Électronique

Je l’ai attendu toute l’année. Ce fut long. J’ai écouté le premier single. Ce fut beau. Et enfin, j’ai écouté l’album. Ce fut magistral. Oui je me répète haha. Et bien mes chers amis je vous offre deux albums n°1 cette année. Le nouvel opus de nos faux frères a encore une fois fait des ravages. Après 25 années d’électro de qualité, les « frères chimiques » sont toujours dans le sens du vent, et ne cessent de se renouveler. Le parfait album pour danser en rave ou bien l’écouter chez soi confortablement. Le clinquant Eve of Destruction nous renvoie au temps béni des fêtes de la Haçienda, tandis que la ritournelle foutraque de Bango et sa conclusion bucolique, l’énergique No Geography, ou encore le magnifique Got To Keep On, ou bien We’ve Got To try, et son clip de chien dans l’espace, suffisent à mon bonheur. Je n’en espérais pas. Deux excellents albums pour clôturer cette riche année 2019 qui ne fut pas de tout repos. L’électro des 90s n’est pas encore morte, et je décroche une petite larme à cette pensée.

Enregistrer

Pin It on Pinterest