Sélectionner une page

Animaliers, tragiques, comiques, colorés ou sombres, voici les meilleurs clips de 2016.

10 / She and Him – Winter Wonderland

Réalisateurs : Josh Hittleman, Phillip & Susan Lauer

Même si on supporte difficilement le côté Mary Sue Pixie Girl de Zooey Deschanel et de son groupe de folk à trois centimes, on peut quand même apprécier une bande de carlins bougons affublés de vêtements kitschissimes pour un résultat… détonnant. Carrément la Palme d’or de la Mignonnerie.

9/ FIDLAR – Why Generation

Réalisateur : Ryan Baxley

Pari plutôt risqué de faire rire avec des enfoirés d’emoji qui nous sortent par les trous de nez, mais ça marche. Sous la grosse couche de sucre apparente du clip, se cache forcément un humour grinçant. La fête colorée devient insupportable, les concerts sont l’occasion de tous les excès…

8/ Tommy Cash – Winaloto

Réalisateur : Tommy Cash

Faut-il vraiment expliquer?

7/ Maroon 5 – Don’t Wanna Know

Réalisateur : David Dobkin

Se moquer de Pokémon Go était facile, trop facile. Pourtant, Maroon 5 y arrive maniant l’autodérision avec finesse. Le chanteur est un gros monstre bleu poursuivi par les fans qui veulent le capturer, couchant à droite à gauche et s’enivrant toujours plus. Miroir de la vie?

6/ Coldplay – Up & Up

Réalisateurs : Vania Heymann et Gal Muggia

On peut en vouloir à Chris Martin d’enfoncer Coldplay dans le mainstream insupportable et d’aimer un peu trop le quinoa, le clip est d’une rare qualité graphique. Ca grouille de trouvailles visuelles, c’est beau, et on se prend à aimer pendant un court instant, le talent de Coldplay, et le souvenir de Mylo Xyloto revient…

5/ Baauer – Go, Go! (Contenu adulte)

Réalisateur : Thomas Rhazi

Probablement le clip le plus improbable, le plus surréaliste et le plus brillant de cette année 2016. Division produit un clip formidable où les lois de l’apesanteur sont comme brouillées.

4 / Miike Snow, Genghis Khan

Réalisateur : Ninian Doff

Un gentil héros en proie à un scientifique sadique sur la fameuse table d’opération, un rayon prêt à l’atomiser dans la seconde. Scénario classique… puis détourné dans un pastiche des films de science-fiction des années 70. Tout bascule dans un spectacle de danse de qualité où chacun se réconcilie.

3/ Beyoncé – Hold Up

Réalisateur : Jonas Akerlund

Beyoncé se débat dans un univers aquatique (plans d’une beauté surnaturelle), puis finit par sortir par la porte en laissant déverser l’eau. On pense aussitôt à une vengeance. Mais Beyoncé préfère casser des voitures et des bouches d’aération avec une batte de base-ball en robe safran et en se marrant comme une baleine. Avant de défoncer le caméraman en montrant les crocs. La classe ultime. Pour voir le clip entier (d’une durée d’1 heure!), il faudra aller sur Tidal !

2 / Radiohead, Burn the Witch

Réalisateur : Chris Hopewell

Un clip en stop-motion avec des personnages tout mignons à la Michel Gondry, pour un sujet qui l’est beaucoup moins : un village modèle est visité par un inspecteur, et bientôt tout dérape. Le tout exprimé dans un savant mélange d’étrangeté, de fascination et de répulsion.

1/ The Weeknd, False Alarm

Réalisateur : Ilya Naishuller

Le chanteur tête à claque The Weeknd nous livre l’un des meilleurs clips de l’année dans un cauchemar vidéo-ludique à la Call of Duty où on assiste de façon plus vraie que nature à un braquage particulièrement violent. L’histoire finit en apothéose. Un véritable choc visuel.

Pin It on Pinterest

Share This