Ce fut difficile, difficile. Il faut dire que même moi, la folle de minimalisme, j’ai pu observer avec intérêt et étonnement la qualité de certaines chansons et surtout, de certains clips. Soignés, beaux et élégants, parfois brutaux, souvent étonnants, voici les 10 meilleurs clips de 2015. Merci aux journaux de musique de gauche de montrer leur intérêt à tout cela et surtout Blended.fr qui reste à ce jour un de mes sites préférés en matière de vidéo musicale, publicitaire et court-métrage.

Almost difficult, difficult. It should be said that myself (yeah), the crazy minimalist girl, I could gaze with interest and astonishment the quality of most of the 2015 songs and music videos. Thorough, beautiful, immaculate, sometimes violent, often surprising, this is the 10 best clips of 2015. Thanks to democrates in music magazines they have interest in those things and especially Blended.fr, one of my favorite websites of all time about music videos, adverts, and shorts films.

 

10) Taylor Swift feat. Kendrick Lamar – Bad Blood

Directeur : Joseph Kahn

Foutraque, tape à l’oeil et gras comme un churro de fête forraine, Bad Blood est à Taylor Swift ce que le kebab est à la gastronomie française: une sacrée explosion.

Director : Joseph Kahn

Surprisingly messy, flashy and fat as hell, Bad Blood is to Taylor Swift that the cronut is to American pastry: a wonderful blast.

 

9) Madonna – Ghosttown

Directeur : Jonas Akerlund

La Madone nous montre qu’elle a encore des balles dans son fusil et chante mélancoliquement dans une ville abandonnée, avec force jarretelles et flammes.

Director: Jonas Akerlund

The Madone shows us she keeps her bullets in her gun, and she sings gloomily in a deserted town, abounding with garter belts and flames all the way.

 

8) NERVO feat. Kreayshaw, Alisa, Dev – Hey Ricky

Directeur : Kreyshawn

Quand on mélange du jaune, du trash, des filles qui chantent et du télé-achat, ça ne pouvait forcément pas donner quelque chose de très ennuyeux…

Director: Kreyshawn

When you mix yellow tones, trash things, girls who sing and teleshopping, it couldn’t be something boring, of course.

 

7) Mylène Farmer – City of Love

Directeur : Pascal Laugier

Mylène Farmer grimée en démon, se débat avec la question de l’abandon, de la solitude et de la recherche d’amour. Le tout dans une atmosphère oppressante et magnifique.

Director : Pascal Laugier

Mylène Farmer, transformed into a demon, fights with the issues of abandonment, solitude and looking for love. In a very beautiful and oppressive ambiance.

 

6) EminemPhenomenal

Directeur : Rich Lee

Dans les rues mystérieuses de Hong-Kong, un Eminem hébété tente de survivre. Kung-fu, moto qui pète et John Malkovich en survêtement jaune qui mange des nouilles. La chanson officielle de Southpaw est une réussite.

Director : Rich Lee

In the mysterious streets of Hong Kong, an astonished Eminem tries to survive. Crazy kung-fu, an exploding motocyle and John Malkovich in a yellow tracksuit eating noodles. The official song of Southpaw is a total success.

 

4) Blur – Ong-Ong

Directeur : Tony Hung

Imaginez un peu: les vieux briscards de la Britpop ressortent un album inespéré qui s’avère excellent et nous pondent cette petite merveille de WTF déguisés en cornet de glace, pou, cafard, que sais-je encore…

Director : Tony Hung

Imagine that: the Britpop joyful veterans release an unexpected and excellent album et they make this little treasure of WTF dressed up in an ice cream, a louse, a bug, I don’t know why…

 

3) Demi Lovato – Confident

Directeur : Robert Rodriguez

La reine de la pop sucrée pour ado laisse de côté ses clichés dégoulinants et devient femme dans un clip à l’esthétique de films d’action avec des… bon. Elle nous prouve sa rage de vaincre et sa décison d’en finir avec Michelle Rodriguez en passant.

Director : Robert Rodriguez

The little queen of sugar teen pop drops all of her disguting clichés and become a real woman in a video inspired by action movies with b… well. She proves for anyone her fighting spirit and her decision to stop Michelle Rodriguez at the same time…

 

2) Maestro – Darlin’ Celsa

Directeur : Parachutes

Un ancien camarade de classe regarde amoureusement son vieux livre de photo de l’époque. Son regard est attiré par une jeune fille dont il fut autrefois amoureux. Un bel hommage à Charles Burns, John Carpenter et Daria.

Director: Parachutes

An old student looks lovingly his old yearbook of his old academy. His gaze is strangely attracted by a young girl who he was in love in the past. A great tribute to Charles Burns, John Carpenter and Daria.

 

1) Kendrick Lamar – Alright

Directeur : Colin Tilley

Sombre et oppressant, Alright, succès rap de 2015, a vu sa popularité exploser en raison des crimes racistes survenus aux Etats-Unis. Réalisée avant le drames, Alright possède un message fort et plein d’espoir contre la violence raciale. Le vrai joyau de 2015.

Director : Colin Tilley

Dark and oppressive, Alright, the rap hit 2015, has known an unexpected success because of the racist blunders in the United States. Directed before the drama, Alright hold a strong message and full of hope against racial violence.The real jewel of 2015.

Pin It on Pinterest